2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Message  Admin le Sam 3 Avr - 7:51

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/04/02/de-la-difficulte-de-scolarisation-des-enfants-autistes_1328183_3224.html

A l'occasion de la Journée mondiale de l'autisme, le 2 avril, deux députés UMP ont déposé, jeudi 1er avril, une proposition de loi visant à faire de l'autisme une grande cause nationale en 2011, notamment pour permettre de "développer l'accompagnement des enfants autistes, et favoriser leur intégration et leur maintien en milieu scolaire ordinaire".

Selon Marcel Hérault, président de la fédération Sésame autisme et au vu des témoignages des parents d'enfants autistes recueillis par Le Monde.fr, la marge de progression est énorme. Et les perspectives de restriction budgétaire au sein de l'éducation nationale ne donnent pas matière à espérer.

Comme beaucoup de handicaps, l'autisme peut se présenter sous de multiples formes, et le problème de la scolarisation se pose surtout pour les enfants les plus gravement atteints, avec une déficience intellectuelle. L'éducation nationale a envers eux – comme envers tous les enfants – une obligation de scolarisation, qui passe en général par l'accueil de ces enfants en classe d'intégration scolaire (CLIS).

Mais, le plus souvent, explique Marcel Hérault, "les enfants sont scolarisés seulement une demi-journée ou une journée par semaine". Certains enfants bénéficient de service d'éducation spécialisée et de soins à domicile (Sessad) ou se rendent dans un institut médico-éducatif (IME), mais, leur nombre est insuffisant et la majorité du temps, les parents doivent s'occuper seuls de leurs enfants.

DES PARENTS ESSEULÉS

Dans un témoignage au Monde.fr, Christian, père célibataire d'un enfant autiste, raconte que "les principales difficultés rencontrées concernent sa garde une fois de retour de l'IME". "Les horaires sont difficilement conciliables avec mes propres horaires professionnels, ce qui génère un frein dans ma progression, mon épanouissement professionnel, d'autant plus que je m'occupe seul de mon fils", raconte-t-il.

A bout, certains parents vont jusqu'au procès contre l'éducation nationale pour défaut de scolarisation. "Ils les gagnent, raconte M. Hérault, et, en général, ils reçoivent une petite indemnisation, et l'Etat met alors à leur disposition des auxiliaires de vie scolaire, mais pendant quelques mois seulement." Restent les hôpitaux de jour pour les enfants les plus atteints, mais la qualité de leur prise en charge et de leur éducation varie d'un hôpital à l'autre.

Par ailleurs, selon les formes d'autisme, la scolarisation en classe ordinaire n'est pas toujours le meilleur pour l'enfant. Quand les enfants sont scolarisés dans des classes ordinaires (par faute de place dans les CLIS), outre le rejet des autres élèves, ils souffrent du manque de formation des professeurs. "Ces enfants peuvent avoir du mal à rester assis en classe, être hyperactifs, manquer de concentration ou ne pas comprendre ce qu'on leur demande. Au final, l'enfant se retrouve souvent seul, abandonné au fond de la classe", déplore Marcel Hérault.

DES PROFESSEURS PEU OU PAS FORMÉS

"Un enfant autiste diagnostiqué est pris pour un enfant 'bizarre', coléreux, capricieux, malpoli, idiot, naïf... puisque son cerveau a un fonctionnement légèrement différent, raconte Marianne, maman d'une fille autiste. Un enfant autiste-Asperger dit tout ce qu'il pense, n'a pas de sens social, prend chaque mot au premier degré, ne supporte pas qu'on le touche, ne supporte pas le bruit... Bref, l'école est un enfer, un stress permanent pour ces enfants."

Le fils de Véronique, âgé de 4 ans et demi, est aussi victime du manque de formation en milieu scolaire. Pourtant, explique-t-elle, "cette prise en charge est très importante pour ces enfants. Nous avons remarqué une évolution fulgurante d'Arthur depuis qu'il est scolarisé. Nous attendons de l'éducation nationale qu'elle forme le personnel scolaire, qu'elle rétablisse le nombre d'agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) dans les classes de maternelle pour qu'enfin nos enfants puissent manger à la cantine, et qu'elle augmente les sections de CLIS pour autistes".

La scolarisation en maternelle est déjà difficile, mais la suite l'est encore plus. "A chaque étape de la scolarisation, explique M. Hérault, le nombre d'enfants autistes scolarisés chute. A l'arrivée au collège, il y a un réel goulet d'étranglement. Les unités pédagogiques d'intégration (UPI) restent trop peu nombreuses."

"L'ÉDUCATION NATIONALE EST UNE FORTERESSE"

Abla, mère d'un garçon qui aura bientôt 16 ans, explique que son enfant a été scolarisé en CLIS puis en UPI. "Il va être déscolarisé, car aucune suite logique n'est prévue pour les autistes d'un niveau intermédiaire", s'inquiète-t-elle. "Soit on lui propose des formations pour être manutentionnaire, balayeur de feuilles mortes ou menuisier, soit il sort du système scolaire et vogue la galère !", raconte cette "maman fatiguée et très en colère". "Pour les jeunes autistes qui, comme mon fils, n'ont pas un niveau académique suffisant pour entrer dans une seconde générale ou technologique, mais qui n'ont aucun goût pour des emplois strictement manuels, l'éducation nationale ne prévoit rien et s'en lave les mains proprement", estime-t-elle.

"L'éducation nationale ne peut pas à la fois réduire son budget et prendre en charge les enfants autistes, poursuit M. Hérault. On ne peut pas attendre un meilleur accueil des enfants handicapés alors que des classes sont supprimées. L'accueil des enfants autistes demande un coût."

La solution est, selon lui, que l'éducation nationale reconnaisse qu'elle ne peut pas tout prendre en charge. "Il faut une convention entre les IME, les Sessad et l'éducation nationale pour mettre en place un système souple, avec une institution propre, détachée de l'éducation nationale", juge-t-il, avant d'ajouter que "l'éducation nationale est une forteresse qui s'imagine qu'elle peut régler les problèmes toute seule".

C'est justement ce que Jean, père d'une petite fille autiste, dénonce. Sa fille de 6 ans est suivie par un psychologue "cognitiviste". "Le bénéfice qu'elle en retire est évident, dit-il. Mais impossible pour le psy d'entrer à l'école, car il n'y a pas d'autorisation ou de convention signée avec le rectorat. Nous demandons simplement à l'éducation nationale de s'informer de ce qui se fait ailleurs (aux Etats-Unis ou au Canada, par exemple) et d'être plus à l'écoute des parents."

Alba, la "maman en colère", explique se battre "contre un mammouth transfuge de la préhistoire". "Et moi, ajoute-t-elle, mère d'un jeune autiste qui veut continuer à apprendre l'histoire de France, la forme narrative d'une phrase et comment résoudre des équations, dans une classe remplie de camarades. Moi, j'espère bien avoir sa peau à ce mammouth !"
Hélène Bekmezian

Structures et personnels

CLIS : Ces "classes d'intégration scolaire" accueillent douze élèves au maximum et ont pour objectif de scolariser les élèves handicapés et de leur permettre de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire ordinaire.

Sessad : C'est un "service d'éducation spécialisée et de soins à domicile" dans lequel les professionnels se déplacent. Ils interviennent à la suite de la décision de la maison départementale des personnes handicapées auprès de certains élèves en situation de handicap scolarisés en milieu ordinaire ou en CLIS.

UPI : Les "unités pédagogiques d'intégration" sont des dispositifs qui accueillent, au sein de certains collèges ou de certains lycées, les enfants handicapés. Une grande partie d'entre eux viennent des CLIS.

IME : Les "instituts médico-éducatifs" sont des centres qui accueillent les enfants et adolescents atteints de déficience mentale, présentant des troubles de la personnalité, moteurs et sensoriels, ou de la communication. Ils sont différenciés par degrés de gravité de la déficience. La plupart disposent d'un internat, mais l'accueil en demi-pension est de plus en plus souvent pratiqué.

AVS : Les "auxiliaires de vie scolaire" sont des personnes qui s'occupent de l'accompagnement, de la socialisation, de la sécurité et de la scolarisation d'enfants en situation de handicap.

Atsem : Les "agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles" sont des fonctionnaires territoriaux chargés d'assister les enseignants dans les classes maternelles.
avatar
Admin
Admin

Messages : 894
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : avignon

Voir le profil de l'utilisateur http://ergoted.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Message  Admin le Sam 3 Avr - 7:58

Reportages télé sur tf1:
http://videos.tf1.fr/jt-we/le-depistage-precoce-de-l-autisme-une-priorite-5797359.html

Sur France JT du 2 avril à 13 heures: en fin de journal
http://jt.france2.fr/13h/
avatar
Admin
Admin

Messages : 894
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : avignon

Voir le profil de l'utilisateur http://ergoted.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Message  Admin le Sam 3 Avr - 8:02

Sur la Provence:
http://www.laprovence.com/article/sante/pour-une-meilleure-prise-en-compte-de-lautisme

Pour une meilleure prise en compte de l'autisme

Publié le vendredi 02 avril 2010 à 14H19

La campagne de dépistage précoce de l'autisme est lancée à l'occasion de la journée mondiale de l'autisme le 2 avril.

La nouvelle Union régionale Autisme France Sud-Est, représentant 12000 familles et 135 associations, a organisé récemment son colloque fondateur dans l'auditorium de MPM au Pharo (7e ).

Présidée par Alain Monot, elle se donne pour objectif notamment de "promouvoir un accompagnement personnalisé des personnes autistes" (460 000 en France). Intitulé "l'autisme, handicap spécifique", le colloque a réuni familles, associations, spécialistes de cette maladie et des troubles envahissants du développement, et plusieurs élus, dont Jean-François Chossy, député de la Loire, rapporteur de la loi du 11février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Michel Amiel, vice-président du Département13, a insisté sur le fait qu'il "faut faire mieux connaître cette maladie auprès des praticiens pour favoriser le dépistage précoce". De sont côté, Patrick Padovani, adjoint au maire de Marseille, a annoncé l'ouverture d'une Maison des troubles cognitifs de l'enfant "d'ici la fin de l'année".

Les participants ont signé une pétition envoyée au président de la Haute autorité de santé, où ils se disent "trahis", des "modifications" ayant été apportées, par des "manoeuvres occultes", au travail de définition de l'autisme mené par le groupe d'experts désignés dans le cadre du plan gouvernemental. "Nous voulons la mise en place d'un socle de connaissances reconnues par les tous les scientifiques et spécialistes, qui servira de référence pour la formation et l'accompagnement", a indiqué Mireille Lemahieu, présidente d'Autisme France. Spécialistes, familles et associations vont à nouveau se mobiliser, ce 2 avril, à l'occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, pour laquelle plusieurs actions sont prévues, comme le lancement d'un progarmme de bourses pour enfants autistes par l'école internationale privée Fedea School.

------------------------------------------------------------------------------------------------

Une campagne de sensibilisation au dépistage précoce de l'autisme

A l'occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme le 2 avril, décrétée par l'ONU, Autismes sans frontières et Autisme France organisent une campagne de sensibilisation au dépistage précoce de l'autisme. La France compte cinq cent mille personnes autistes ou apparentées et 1 autiste pour 150 naissances. Les associations rappellent que s'il est possible de poser un premier diagnostic d’autisme à partir de 2 ans, il n’est dépisté en moyenne qu’à partir de 6 ans, ce qui compromet sérieusement les chances d’une prise en charge efficace.

Pour plus d'informations : www.autismefrance.org
Laurent LÉONARD
avatar
Admin
Admin

Messages : 894
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : avignon

Voir le profil de l'utilisateur http://ergoted.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Message  cend le Sam 3 Avr - 11:05

Annie m'a envoyé des brochures, je les aient trouvé super bien faite et agréables aux yeux study
avatar
cend

Messages : 253
Date d'inscription : 08/02/2008
Age : 46
Localisation : Gap

Voir le profil de l'utilisateur http://handicapted.forumactif.org/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Message  Admin le Sam 3 Avr - 12:54

J'ai trouvé d'autres choses:
http://www.wkyc.com/news/news_article.aspx?storyid=133604
Cliquer sur focus pour voir la vidéo.
Cliquer sur le lien vers le site de cleveland clinic center for autism, il y a une présentation vidéo intéressante.
Où on voit qu'on ne guérit pas tous les enfants autistes avec 3 ans d'ABA.....

Le site officiel en français:
http://www.worldautismawarenessday.org/atf/cf/%7B2DB64348-B833-4322-837C-8DD9E6DF15EE%7D/WAAD%20brochure%20french%20formatted%20for%20web.pdf

http://www.youtube.com/watch?v=wpsI20cC4q0&feature=player_embedded#
avatar
Admin
Admin

Messages : 894
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : avignon

Voir le profil de l'utilisateur http://ergoted.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Message  Admin le Sam 3 Avr - 13:08

http://www.time.com/time/health/article/0,8599,1977230,00.html

Cela existe en France: Ciné ma Différence.http://www.cinemadifference.com/spip/spip.php?page=sommaire
avatar
Admin
Admin

Messages : 894
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : avignon

Voir le profil de l'utilisateur http://ergoted.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Message  Admin le Sam 3 Avr - 17:16

En Suisse aussi:
http://www.lematin.ma/Actualite/Express/Article.asp?id=130775

Sensibilisation
Une Journée pour apprivoiser l'autisme
Publié le : 02.04.2010 | 04h31

L'autisme, troubles du spectre autistiques demeurent méconnus, alors que les neurosciences font de grands pas et que, surtout, il frappe un nombre impressionnant de gens dès les trois premières années de leur vie, selon un étude publiée à Genève à l'occasion de la Journée internationale de sensibilisation célébrée le 2 avril par L'organisation des Nations unies (Onu).

Cette journée a pour objectif de faire éclater la bulle d'indifférence des préjugés qui entoure ce mal génétique et exclut ceux qui en souffrent.

Selon Nouchine Hadjikhani, professeur au Brain Mind Institute de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), «un enfant sur 100 est touché par l'autisme et même un garçon sur 70», précisant que se sont «des troubles de plus en plus répandus, avec une progression de 500 à 600% en 15 ans».

Elle indique que «cela s'expliquerait par une interaction entre des gènes et un mauvais environnement (pollution), mais on sait que ce trouble du développement du cerveau peut apparaître pendant la grossesse» faisant remarquer qu'«il est certainement génétique, puisqu'on connaît déjà entre 30 et 50 gènes».

La neuroscientifique, qui est aussi colauréate du Prix Leenards 2010 pour ses recherche sur un gène associé à l'autisme et à l'obésité, explique qu'on ne peut diagnostiquer ce syndrome qu'à partir du comportement.

Quant à Annemarie Chavaz, présidente de l'association «Autisme Suisse romande», elle relève que «le point commun est un trouble de la communication sociale, de la communication tout court, une certaine rigidité et des comportements répétitifs. Le diagnostic est difficile en raison des degrés variables de l'autisme qui va du génie, comme le grand pianiste canadien Glenn Gould au retard mental (60% des cas).

Annemarie Chavaz fait remarquer que «quand on a un enfant autiste, on découvre qu'il est différent, qui se développe en dehors de ce qu'on connaît, pour lequel on n'a aucune référence par rapport à sa propre enfance ou à ses autres enfants. On ne sait pas pourquoi il est comme ça, on ne sait pas qu'en faire, on est perdu et on commence une errance de plusieurs années».

Au sein de la Confédération helvétique, il faut en moyenne sept ans pour diagnostiquer un autiste, sept années perdues pendant lesquelles l'enfant n'est pas scolarisé et subit des thérapies inappropriées, ce qui crée beaucoup de souffrance, souligne la présidente d'«Autisme Suisse romande» pour laquelle «le diagnostic est souvent reçu comme une sorte de libération pour les parents puisqu'ils peuvent enfin mette un nom sur cette différence.

S'il y a des troubles ou handicaps associés, cela se dépiste assez vite, mais c'est plus difficile si l'autisme est léger, d'autant plus que les pédiatres ne le connaissent pas bien.

Face à ce qu'on prend pour de «simples» troubles du comportement, les parents ou l'enfant sont envoyés chez un psychiatre et si celui-ci «n'est pas compétent, il dira que l'enfant ne se développe pas parce qu'il y a des problèmes relationnels, si bien que cela culpabilise les parents», explique Nouchine Hadjikhani.

Toutefois, elle pense que les psychiatres auront toujours un rôle différents à jouer, «puisqu'on sait que les autistes sont très angoissés et souffrent du rejet social, alors qu'ils peuvent les aider».

En Suisse romande (francophone) et en France voisine, les associations mènent un combat inégal contre cette psychiatrisation de l'autisme pour des raisons historiques liées au développement de la psychanalyse qui a longtemps affirmé que les mères étaient responsables du comportement de leurs enfants.

En fait, cette différence culturelle touche aussi la prise en charge, soutient Annemarie Chavaz, ajoutant que «les pays anglo-saxons et nordiques ont très vite reconnu la maladie, avec une définition et une prise en charge communes et précises, en y adaptant leurs institutions».

Les auteurs de l'étude relèvent que, paradoxalement, la Suisse, pénalisée par son passé de pionnière en matière de prise en charge des handicapés et de densité des institutions, ne s'est pas adaptée à la prise en charge des autistes qui développent des troubles graves du comportement.

«Il n'y a pas ou pas assez d'éducateurs formés et informés spécifiquement et, du reste, on a beaucoup de mal à trouver des formateurs», indique l'étude.

«Les autistes me touchent parce qu'ils sont très entiers et ne peuvent mentir», confesse Nouchine Hadjikhani, indiquant qu'«en même temps, ils souffrent parce que, souvent, on les traite comme des retardés, alors que c'est simplement nos rituels sociaux qu'ils ne comprennent pas».

Par MAP
avatar
Admin
Admin

Messages : 894
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : avignon

Voir le profil de l'utilisateur http://ergoted.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Message  cend le Sam 3 Avr - 18:25

http://www.un.org/News/fr-press/docs/2009/SGSM12148.doc.htm

http://www.journee-mondiale.com/88/2_avril-sensibilisation_autisme.htm

Et on a parlé d'ABA sur France 3 hier 1er avril,
http://jt.france3.fr/1920/
aller dans JT , 19-20, une fois la vidéo lancée, vous pourrez sélectionner le reportage sur l'autisme.

Quelques Articles quant à l'intervention de Nadine Morano dans ce reportage :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/04/02/journee-mondiale-de-l-autisme-morano-veut-encourager-les-methodes-comportementalistes_1327718_3224.html

http://www.france-info.com/sciences-sante-2010-04-02-la-france-en-retard-dans-la-detection-de-l-autisme-424895-29-30.html

http://www.paris.fr/portail/Solidarites/Portal.lut?page_id=5330&document_type_id=5&document_id=79432&portlet_id=11471

http://www.rtl.fr/fiche/5937678632/c-est-la-journee-mondiale-de-sensibilisation-a-l-autisme.html

http://www.france-info.com/sciences-sante-2010-04-02-la-france-en-retard-dans-la-detection-de-l-autisme-424895-29-30.html

http://www.20minutes.fr/article/395340/France-L-Etat-change-de-comportement-sur-le-traitement-de-l-autisme.php

http://www.vousnousils.fr/page.php?P=data/autour_de_nous/l_actualite_du_jour/depeches_de_l_educat/&key=20100401&key2=100401123730.4i7l1y8b.xml

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/lancement-d-une-campagne-pour-vaincre-l-autisme-du-25-mars-au-7-avril-24-03-2010-861479.php

http://www.romandie.com/infos/news2/100326074651.zvk17jiw.asp

http://fratmat.info/index.php?option=com_content&view=article&id=3406:autismejournee-mondiale-une-grande-campagne-de-sensibilisation-sera-organisee-le-02-avril-prochain&catid=37:societe&Itemid=71

http://www.un.org/News/fr-press/docs/2010/dbf100331.doc.htm
avatar
cend

Messages : 253
Date d'inscription : 08/02/2008
Age : 46
Localisation : Gap

Voir le profil de l'utilisateur http://handicapted.forumactif.org/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Message  cend le Sam 3 Avr - 18:25

http://www.afg-web.fr/Celebration-de-la-Journee-mondiale.html


allez jusqu'à 13mn54 ! témoignage association "Vaincre l'autisme" aujourd'hui sur fr3
http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=EF1785931DC64ED49E3CE7330F438794_cafe_raa_010420101240_F3


<object width="640" height="385"><param name="movie" value="http://www.youtube.com/v/PC3vjSCtqhU&color1=0xb1b1b1&color2=0xcfcfcf&hl=fr_FR&feature=player_embedded&fs=1"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowScriptAccess" value="always"></param><embed src="http://www.youtube.com/v/PC3vjSCtqhU&color1=0xb1b1b1&color2=0xcfcfcf&hl=fr_FR&feature=player_embedded&fs=1" type="application/x-shockwave-flash" allowfullscreen="true" allowScriptAccess="always" width="640" height="385"></embed></object>
avatar
cend

Messages : 253
Date d'inscription : 08/02/2008
Age : 46
Localisation : Gap

Voir le profil de l'utilisateur http://handicapted.forumactif.org/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Message  cend le Sam 3 Avr - 18:26

avatar
cend

Messages : 253
Date d'inscription : 08/02/2008
Age : 46
Localisation : Gap

Voir le profil de l'utilisateur http://handicapted.forumactif.org/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Message  Admin le Dim 4 Avr - 9:04

Merci! Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
Admin
Admin

Messages : 894
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : avignon

Voir le profil de l'utilisateur http://ergoted.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 avril journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum