Mise en garde utilisation des couvertures lestées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mise en garde utilisation des couvertures lestées

Message  Admin le Sam 21 Juin - 12:09

Un accident scandaleux!
Je suis profondément choquée.....
Nous, ergo, devons toujours être vigilants lorque nous expliquons comment utiliser ce type de matériel

19 juin 2008
-

Décès d'un jeune garçon de 9 ans - Mise en garde contre l'utilisation des couvertures proprioceptives






Citation:

QUÉBEC, le 19 juin /CNW Telbec/ - Le Bureau du coroner présente les conclusions du rapport de la coroner Me Catherine Rudel-Tessier à la suite de l'investigation tenue pour éclaircir les causes et les circonstances du décès d'un jeune autiste de 9 ans, survenu le 18 avril 2008 à Montréal. Le jeune garçon est décédé d'une encéphalopathie anoxique secondaire à une asphyxie de type suffocation.


Les faits à l'origine du décès

Gabriel, qui est en bonne santé physique, souffre d'un trouble grave de la compréhension verbale et non verbale. Il fréquente depuis quelques années l'école Marie-Rivier, une école spécialisée de la Commission scolaire des Hautes-Rivières à St-Jean-sur-Richelieu.
Le 17 avril 2008, Gabriel est dans sa classe et commence à
vocaliser. Un des deux éducateurs présents lui demande de se calmer.
Après deux avertissements, comme il ne se calme pas, l'enfant est
dirigé dans le coin de la classe pour qu'on le roule dans une
couverture proprioceptive. L'autre éducateur le fait s'étendre sur le
ventre, les bras le long du corps et il le roule dans cette couverture
«quatre tours minimum», pour une période de 20 minutes. Sa tête est à
l'intérieur et seul le bout de ses orteils dépasse.
Une minuterie est mise en marche.

Au son de l'alarme, vers 14 h 10, le même éducateur se rend
près de Gabriel qu'il croit endormi. Il lui parle et le déroule.
L'enfant ne réagit pas, il lui frotte le dos puis le retourne.
L'éducateur s'aperçoit à ce moment que Gabriel a le visage bleuté et
est amorphe. Immédiatement, le 9-1-1 est appelé. Des manoeuvres de
réanimation sont débutées. L'enfant est conduit à l'Hôpital du
Haut-Richelieu. Il est dans un coma profond. Par la suite, il est
transféré au Centre hospitalier universitaire de Sainte-Justine à
Montréal.
Gabriel décède entouré de sa famille à 19 h le 18 avril.

A quoi servent les couvertures proprioceptives

Les couvertures proprioceptives utilisées à l'école Marie-Rivier sont formées de 12 cellules de 3 livres chacune, remplies de sarrasin (celle qui a servi pour Gabriel pesait 39 livres).
L'emploi de ce type de couverture est lié à une approche d'intégration
sensorielle. Il s'agit d'un outil de prévention des troubles de
comportement.
La coroner Rudel-Tessier a constaté que, malgré son
utilisation très fréquente, il n'existe pas de règles pour son usage.
Elles peuvent être achetées ou même fabriquées à la maison sans être
prescrites par un professionnel de la santé.
L'utilisation des couvertures proprioceptives
À l'école du petit Gabriel, les éducateurs sont formés par
l'ergothérapeute de l'établissement. On leur apprend, entre autres, à
surveiller certaines réactions qui pourraient survenir : pâleur,
rougeur, chair de poule ou frissons, pupilles dilatées, changement du
rythme cardiaque, respiration superficielle, changement du rythme
respiratoire, haut-le-coeur, vomissements, tremblements, moiteur. Si
l'un de ces signes se manifeste, l'éducateur doit arrêter immédiatement
l'activité en cours et contacter l'ergothérapeute. De plus, l'enfant
peut être roulé dans la couverture (mais un tour seulement).
L'éducateur doit s'assurer que l'enfant puisse sortir en tout temps,
car il est important de ne jamais le forcer à y rester.
Finalement, la couverture doit être une mesure de prévention
et non une punition. Manifestement, ces règles n'ont pas été respectées
le 17 avril lors de l'intervention auprès du jeune Gabriel.
Selon la coroner, les bienfaits thérapeutiques de ces couvertures proprioceptives semblent ne pas être bien établis scientifiquement. Pour s'assurer que leur usage ne met pas en danger la vie d'un enfant, la coroner croit
qu'il faut gérer leur utilisation de façon très serrée. Me
Rudel-Tessier explique que «certaines règles de base doivent être
respectées par ceux qui veulent utiliser cette approche d'intégration
sensorielle, notamment :
<< - Il faut obtenir d'un professionnel de la santé l'assurance que l'utilisation de la couverture n'est pas contre-indiquée pour l'enfant;
- Il faut que le poids de la couverture utilisée soit en rapport avec la constitution physique de l'enfant;
- Il ne faut jamais que la tête de l'enfant soit ou puisse être recouverte par la couverture ;
- Il faut s'assurer que ses signes vitaux puissent toujours être observés;
- Il ne faut jamais que l'enfant soit roulé dans une couverture (à moins qu'un thérapeute soit à ses côtés constamment);
- Il ne faut jamais laisser un enfant sans surveillance;
- Il faut que l'enfant puisse sortir de la couverture facilement, s'il le désire (ce n'est pas une contention).»
avatar
Admin
Admin

Messages : 894
Date d'inscription : 12/01/2008
Localisation : avignon

Voir le profil de l'utilisateur http://ergoted.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum